Comment obtenir la carte de presse?

Publié par on 8 juillet 2018

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une personne apprenant que je suis journaliste, ne me demande : “Comment fait-on pour avoir la carte de presse?”. J’ai vais donc vous l’expliquer de façon simple et pratique. Pour devenir détenteur de la carte professionnelle de presse française, il faut tout d’abord être journaliste. Vous n’êtes

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une personne apprenant que je suis journaliste, ne me demande : “Comment fait-on pour avoir la carte de presse?”.

J’ai vais donc vous l’expliquer de façon simple et pratique.

Pour devenir détenteur de la carte professionnelle de presse française, il faut tout d’abord être journaliste. Vous n’êtes journaliste aux yeux de la loi que si vous pouvez justifier de feuilles de paye mentionnant votre activité “Journaliste”. Ces fiches de salaire doivent impérativement provenir d’un média enregistré au journal officiel.

Le fait d’écrire des articles de blog pour le site d’un ami ne représente donc aucun intérêt dans ce cas.

Une fois que vous êtes engagé comme journaliste par un média (à temps plein ou en piges) il vous faut fournir 3 bulletins de paye (ou l’équivalent en piges). Il faut également envoyer un extrait de votre casier judiciaire. Ce dernier doit être vierge bien entendu. Vous devrez aussi communiquer un pressbook ou une maquette audiovisuelle attestant que vous avez les qualités requises pour exercer la fonction de journaliste.

Votre demande devra être accompagnée d’un chèque d’un montant de 48.8 euros (24.40 euros pour vous et 24.40 euros pour la part employeur). Généralement les médias payent l’ensemble des frais de dossier mais ils n’y sont pas obligés et peuvent vous demander de payer votre partie vous même.

Enfin sachez qui si vous êtes au chômage, votre carte de presse pourra être renouvelée une ou deux fois selon votre cas.

Voici le lien pour accéder directement au site de la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels: http://www.ccijp.net/

Après cette question la suivante est toujours la même : “Et alors tu peux rentrer partout?”. Cela sera le sujet d’un prochain article 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *